CBD

Décryptage

Les idées reçues

Le CBD est un produit dopant interdit dans le sport
Faux

Le CBD n’est pas une substance amélioratrice de performances donc pourquoi l’interdire ? En 1998, Ross Rebagliati, un snowboardeur canadien, a été testé positif au THC pendant la compétition. Ce fait a poussé les autorités olympiques à rajouter le cannabis et tous ses cannabinoïdes à la liste des substances interdites.

Mais depuis, beaucoup de choses ont changé…

En 2013, le comité a discrètement augmenté la quantité permise de THC tolérée chez un athlète pendant la compétition.

En 2016, ils ont à nouveau changé pour une limite qui implique que les athlètes peuvent consommer du cannabis, tant qu’ils arrêtent d’en consommer quelques semaines avant la compétition.

En 2018, les règles n’ont pas changé pour le THC mais l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a finalement autorisé la consommation de produits à base de CBD sans THC pour les athlètes, avant, après et même pendant la compétition. Ce qui signifie qu’un coureur pourra appliquer un produit au CBD sur sa jambe juste avant la course.

Les produits à base de CBD ont les mêmes effets que le cannabis récréatif
Faux

Lorsqu’en 1753 le botaniste suédois Carl von Linné invente notre système de classification des plantes, il utilise l’esperanto de l’époque : le latin. Il baptise le chanvre Cannabis Sativa L c’est-à-dire le chanvre cultivé (le L signifie « selon Linné).

Les mots « chanvre » et « cannabis » – l’un français, l’autre latin – sont donc, en principe interchangeables. Cependant, En 1961, le chanvre est classé par les conventions internationales comme « stupéfiants sans intérêt médical ». Depuis, le mot « cannabis » s’est chargé d’une connotation particulière, comme s’il existait deux plantes différentes – comme s’il y avait un côté « bon » chanvre textile, et de l’autre le « mauvais » cannabis psychotrope.

Or, toutes les variétés naturelles de chanvre/cannabis contiennent, dans des proportions très diverses, une fibre résistante (dans la tige), une grande richesse nutritive (dans la graine), des principes psychoactifs et thérapeutiques (dans les fleurs). Toutes les variétés se ressemblent (il est impossible de les distinguer à l’œil nu) et toutes s’hybrident entre elles.

On est obligé de fumer le CBD
Faux

Le CBD peut s’acheter sous différentes formes. Fleurs, infusions, huiles, capsules en absorption ou en application. Chez CORELL, nous attachons justement de l’importance à ne faire aucune incitation à fumer car toutes les fumées contiennent de nombreux composés irritants ou toxiques pour les poumons.

C’est pourquoi différents modes d’absorption alternatifs – dont les vaporisateurs – sont en train de s’imposer. L’absorption par les poumons offre un effet immédiat dont la vaporisation. Ils permettent de chauffer la matière végétale, préalablement broyée, à une température optimale de 178° C (elle ne doit pas descendre en dessous de 130°C ni monter au-dessus de 225°C). À cette température, il n’y a pas de combustion donc pas de dégagement de fumée, donc pas de goudrons toxiques.

Au lieu de brûler, les principes actifs sont « vaporisés », c’est-à-dire transformés en un aérosol inhalable. Vous trouverez notre vaporisateur recommandé dans notre rubrique « accessoires ».

Les produits à base de CBD avec 0% de THC sont forcément des produits chimiques
Faux

Pas chez CORELL. Pour obtenir un produit CBD sans THC on utilise de l’huile végétale de Colza bio, riche en Oméga 3,6,9 bio à laquelle on ajoute de l’isolat. L’isolat n’est pas un produit chimique ! L’isolat de CBD est simplement la forme de CBD la plus pure. Il est extrait selon différentes méthodes à partir de la plante sous forme de cristaux puis réduit en poudre.

Le cannabis en quelques chiffres

  • 800 variétés de cannabis
  • 500 composants identifiés dont 66 ne se trouvent nulle part ailleurs appelés cannabinoïdes, flavonoïdes et terpènes. Pas d’alcaloïdes contrairement à d’autres drogues qui sont toxiques et mortelles.
  • 10 000 ans d’utilisation

Le CBD en images…

Petit tour d’horizon rapide sur les effets potentiels et vertus du CBD selon les études scientifiques menées jusqu’à présent et toujours en cours.

Corell Natural Benefits CBD1 et 2
Notre corps humain et son système cannabinoïde endogène :

Le corps humain possède un système cannabinoïde endogène. Ce système se compose :

  • D’endocannabinoïdes (variétés de substance endogène, sorte de messager naturel. Ils transmettent des informations concernant l’état de l’organisme aussi bien, au niveau du cerveau que, dans d’autres organes, provoquant ainsi des réactions au niveau des cellules. Il existe 200 variétés de substances endogène).
  • D’enzymes.
  • De récepteurs cannabinoïdes (sites spécifiques présents à la surface des cellules. Voir schéma ci-dessous).

Ainsi, les cannabinoïdes naturels du chanvre sont interactifs et agissent sur l’organisme de manière similaire aux endocannabinoïdes qui exercent une multitude de fonctions dans le corps humain.

Les effets du CBD

Ci-dessous, nous allons rapporter, résumer (voir liste des sources*) les commentaires et les études menées sur les effets potentiels du cannabis, plus particulièrement sur les effets potentiels du CBD.
Evidemment, cette liste n’est pas exhaustive et d’autres études scientifiques sont en cours sur les maux et pathologies que nous venons d’exposer. Elles viendront ainsi étoffer vos connaissances sur les vertus supposées du CBD.

Corell Natural Benefits schema
Corell Natural Benefits tableau
Pourquoi cela fonctionne ?
Corell Natural Benefits système cannabinoide
  • Dr Franjo Grottenhermen et son livre « guide pratique des applications thérapeuthiques du cannabis, THC et CBD.
  • Michka et son livre Cannabis médical.
  • https://www.addictionsuisse.ch/fileadmin/user_upload/DocUpload/Rapport-CBD-final.pdf
  • Aran, A. , Cassuto, H. , Lubotzky, A. , Wattad, N. & Hazan, E. (2018). Brief Report: Cannabidiol-Rich Cannabis in Children with Autism Spectrum Disorder and Severe Behavioral Problems-A Retrospective Feasibility Study. Journal of Autism and Developmental Disorders, 1-5.
  • Burstein, S. (2015), Cannabidiol (CBD) and its analogs: a review of their effects on inflammation. Bioorganic & Medicinal Chemistry, 23, 137-1385.
  • Campos, A. C., Fogaça, M. V., Sonego, A. B. & Guimarães, F. S. (2016). Cannabidiol, neuroprotection and neuropsychiatric disorders. Pharmacological Research, 112, 119-127.
  • Grotenhermen, F. & Müller-Vahl, K. (2017). Medicinal Uses of marijuana and Cannabinoids. Critical Reviews in Plant Sciences, 35(5-6), 378-405.
  • Hahn, B. (2017). The Potential of Cannabidiol Treatment for Cannabis Users With Recent-onset Psychosis. Schizophrenia Bulletin, 1-8. doi: 10.1093/schbul/sbx105
  • Iffland, K. & grotenhermen, F. (20179. An update on safety and side effects of cannabidiol: a review of clinical data and relevant animal studies. Cannabis and Cannabinoid Research, 2(1), 139-154.
  • Marthaler, M. Udrisard, R. und Zobel, F. (2016). Rekrutierung von Teilnehmenden für die europäische online Drogenbefragung. Lausanne: Sucht Schweiz.
  • Morabito, D., Soyster, P., Ramey-Wright, S., Belendiuk, K. A. & Bonn-Miller, M. O. (2016). A Review of Recent Advances in the Therapeutic Uses of Secondary Cannabinoids. Current Addiction Reports, 3, 230- 238.
  • National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine (2017). The health effects of cannabis and cannabinoids: The current state of evidence and recommendations for research. Washington, DC: The National Academies Press. doi:10.17226/24625.
  • https://www.nap.edu/catalog/24625/the-health-effects-of-cannabis-and-cannabinoids-the-current-state
  • Russo, E. B. (2011). Taming THC: potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects. British Journal of Pharmacology, 163, 1344-1364.
  • Russo, E. B. (2017). Cannabidiol Claims and Misconceptions. Trends in Pharmacological Sciences, 38(3), 198-201.
  • Volkow, N. D. (2015, juin). The biology and potential therapeutic effect of cannabidiol. Senate Caucus on International Narcotics Control.
  • Whiting, P. F., Wolff, R. F., Deshpande, S., Di Nisio, M., Duffy, S., Hernandez, A. V., Keurentjes, C., Lang, S., Misso, K., Ryder, S., Schmidlkofer, S., Westwood, M. & Kleijnen, J. (2015). Cannabinoids for medical Use: A systematic review and meta-analysis. JAMA, 313(24), 2456-2473.